Coup d’œil dans les coulisses : la nouvelle collection de bijoux – interview : 2e partie de 5

Interview de Janine Eisenhauer, responsable du design des bijoux chez ENERGETIX Bingen

Dans les prochaines semaines, FROGBLOG vous présentera les chapitres suivants de l’interview complète. Cliquez, c’est passionnant !

CLASSIC

Madame Eisenhauer, jetons un coup d’œil à la ligne Classic : on y remarque tout particulièrement le pendentif 2068 ainsi que les boucles d’oreilles assorties 2142P.

Le cadre (2068) et le solitaire (2068) de la ligne Classic sur cordon (1779)

J. E. : Pour ce bijou de la série Solitaire, nous avons créé un cadre destiné à entourer le pendentif Solitaire. Ce cadre me fait penser à un rosier avec des épines tout autour et les rameaux au centre. Comme ce bijou a été désigné par notre designer Robin Ashby, on peut s’imaginer qu’il a été inspiré par la rose Tudor, l’emblème floral traditionnel de l’Angleterre.

Janine Eisenhauer et Heiko Prigge mettant en scène la photo Classic de la page 27 du catalogue

Classic – EX in the City : la photo de la page 27 du catalogue

BASIC

Venons-en à la catégorie Basic : qu’est-ce qui caractérise les bijoux de cette catégorie permettant de multiples combinaisons ?

J. E. : La catégorie Basic comprend des bijoux sobres, simples et d’un prix très accessible.

Nouveaux bijoux de la ligne Basic

Nous voyons ici une parure que nous avons spécialement développée pour répondre à ces attentes. Discrète, sans fioritures, ornée d’un cristal Swarovski étincelant, cette parure s’accorde avec toutes les tenues. Nous avons ici de nouveau eu recours à la forme de cœur ENERGETIX tout à fait typique du graphisme des bijoux ENERGETIX. Le cristal est  incrusté dans trois griffes filigranées.

Lorsque l’on feuillette le catalogue on est frappé par les superbes photos présentant les modèles. Où les photos de la catégorie Basic ont-elles été prises ?

J. E. : Pour la catégorie Basic, nous sommes allés dans le quartier de New York appelé TRIBECA. Celle avec le parapluie par exemple a été prise devant le café de Hugh Jackman, près du « Laughing Man ». On trouve là le meilleur café que j’ai bu depuis bien longtemps.

Shooting photo dans le quartier de New York appelé TRIBECA

Merci beaucoup, Madame Eisenhauer, et à bientôt pour la troisième partie.